Social

Le constat

La montagne doit être envisagée, non pas comme accélérateur d’inégalités sociales, mais comme accessible à tous.

Les territoires montagnards et leurs conditions de vie exceptionnelles se voient transformés peu à peu en territoire de résidences secondaires, réservés à une élite. La sensibilisation à la nature, l’accès à la montagne ne saurait être exclusivement réservée aux propriétaires de résidences secondaires. 

Des associations, ainsi que des stations mettent en places des solutions innovantes pour que chacun puisse bénéficier de ce territoire d’exception.

 

Les initiatives et actions possibles pour agir

Maison des saisonniers

Le manque de main d'oeuvre locale entraine le recrutement de nombreux saisonniers venant de l'extérieur du territoire,  Il faut alors qu’ils puissent se loger sur place ou, à défaut, qu’ils disposent d’un moyen de locomotion entre leur logement et leur lieu de travail. La question du logement et des transports est liée. Or les prix pratiqués dans les zones touristiques, le besoin massif de logements dans un espace restreint et pour une durée très limitée, le prix des navettes touristiques et le relatif isolement des stations ou des exploitations agricoles sont autant de difficultés à résoudre. La Maison des saisonniers permet de résoudre en grande partie ces difficultés pour les saisonniers en mettant à leur disposition des appartements sur place à un prix raisonnable et peut permettre de recruter du personnel plus facilement.

Partager l’alpinisme avec les plus démunis

Le 7 septembre 2019, La Grave accueillait la 4ème rencontre Montagne Partagée, organisée par l’association 82 4000 Solidaire.
82 4000 Solidaires est une association fondée par un groupe d’alpinistes qui partagent la haute montagne avec des personnes en grande précarité économique. S’évader du quotidien, reprendre confiance en soi, s’émerveiller : la découverte de cet environnement est une expérience marquante. Afin de dépasser les déterminismes sociaux qui réservent la haute montagne aux plus favorisés, l’association organise des stages d’alpinisme à destination d’un public rencontrant des difficultés sociales.
Ce qui se vit sur ces stages est un signe positif pour notre société : avancer au même rythme, compter les uns sur les autres, gravir ensemble, dépasser ses peurs, parvenir à un sommet… Le modèle social de la cordée nous permet d’explorer ensemble une société plus juste et apaisée.

Label Famille Plus

Faciliter l’accès au ski à tous, et en particulier aux familles, c’est ce dont il est question avec le Label Famille Plus.  Ce label est accordé pour une période de trois ans aux communes qui mènent une réelle politique d’accueil des familles et des enfants. Il est accordé sur dossier de candidature et un audit de contrôle permet de s’assurer que les critères sont bien respectés. 

La joëlette, le fauteuil roulant tout terrain

La montagne est un espace exceptionnel qui se doit d’être accessible à tous.
Un engin ingénieux permet aux personnes en situation de handicap de parcourir les sentiers. Il s’agit d’un fauteuil spécial tout terrain équipé d'une roue et de deux brancards placés à l'avant et à l'arrière. Il est aussi équipé d'un frein et d'un amortisseur afin d'atténuer les chocs qui peuvent être ressentis par l'occupant.
Ce fauteuil ne pourrait bien évidemment pas circuler sans deux personnes valides, positionnés aux brancards, et une troisième pour relayer ses collègues. Ces "porteurs" assurent à la fois la direction et la propulsion de la "joëlette".