Avenir Montagne

Comité de suivi - 6 JUILLET 2022

Le compte rendu : ICI                               La présentation faite : ICI

Le PETR du Briançonnais, des Ecrins, du Guillestrois et du Queyras a été lauréat de la deuxième vague du Plan Avenir Montagnes qui vise, à l’échelle nationale, à construire un modèle touristique plus diversifié et plus durable pour les territoires de montagne.

Avec l’appui de l’état, du commissariat de massifs et de l’ANCT, le PETR a recruté une cheffe de projet, Lisa HAYE, afin de mener à bien cette mission Avenir Montagne pendant les deux ans et demi de cette première phase.

Sous la co-présidence de Pierre LEROY – Président du PETR et d’Hélène LESTARQUIT – Sous-préfète de l’arrondissement de Briançon, s’est tenu à Mont-Dauphin ce mercredi 6 juillet le premier comité de suivi de cette mission. Les 3 communautés de communes du Briançonnais, du Pays des Écrins et du Guillestrois-Queyras, parties prenantes des démarches et missions du PETR étaient présentes, ainsi que le Directeur du Parc National des Écrins, la Directrice du Parc Naturel Régional du Queyras, et Agnès ROSSI, Conseillère Régionale.

LE PETR, lauréat du Plan Avenir Montagnes Ingéniérie

La candidature proposée  : ICI      La mission retenue : ICI

En lien avec le commissariat de massif, le parc des Écrins, l’ANCT, les collectivités du territoire et les partenaires publics et privés du tourisme et de la filère bois, le PETR va initier un travail sur la thématique du tourisme diversifié & durable.

C’est-à-dire en tenant pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l'environnement. 

Le cadre de vie exceptionnel, la qualité de l'ensoleillement et de l'air, les promesses de développement durable, l'offre rare et multiple pour la pratique sportive, font aujourd'hui du territoire du Briançonnais, des Écrins, du Guillestrois et du Queyras un territoire attractif, plébiscité, un territoire choisi par ses habitants mais également par de plus en plus de touristes.

Le tourisme, hivernal et estival, demeure le principal moteur de l'économie du territoire et le positionne comme la "locomotive" économique du département des Hautes-Alpes.Avec un nouveau regain pour les territoires de montagne, il est donc important de travailler à une alternative aux pratiques touristiques traditionnelles dites de masse, et regrouper les différentes formes de tourisme qui mettent en valeur les ressources naturelles, culturelles, sociales du territoire à l’attention des touristes, accueillis de manière à minimiser les impacts négatifs qu’ils génèrent sur les espaces naturels tout en profitant des retombées positives pour la population locale et le territoire au sens large.

Les enjeux stratégiques sont donc multiples. Ils s’inscrivent soit directement dans la stratégie proposée pour le Plan Avenir Montagne, soit dans d’autres programmes portés par le PETR, tel que le CRTE, le LEADER et tout en étant en cohérence et complémentarité avec les espaces valléens portés par les EPCI du territoire.

afin d'établir une stratégie de tourisme durable profitant au territoire, la question suivante s'est posée :

Dans un contexte de prise de conscience qu'il est nécessaire d'agir pour un tourisme durable, afin de préserver le territoire et ses nombreux atouts, quelles actions mettre en place pour concilier économie, environnement et population locale ?

Les orientations de la mission ont donc été définies comme suit