Biodiversité

Le constat

Bien que les conséquences précises du changement climatique ne soient pas connues à ce jour (une part d’incertitude demeurant encore), les changements des paramètres climatiques ont de fortes incidences sur l’environnement physique mais également sur le monde vivant (biodiversité et écosystèmes).

Les interactions entre les activités humaines, les infrastructures, le système économique, l’environnement physiques sont étroites et fortes dans les territoires de montagne. (PCAET 2019)

L’exploitation du sol en montagne est souvent partagée entre le ski en hiver, et les alpages en été : autant de facteurs qui pourraient empiéter sur la vie des espèces endémiques du territoire. L’étalement urbain et constructions diffuses détruisent les habitats naturels et les continuités écologiques nécessaires à la faune sauvage pour circuler. Aussi, les ressources en eau deviennent de plus en plus précieuses, et selon l’étude menée en mars 2019 par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, les investissements en neige de culture tendent à augmenter.

Afin de limiter les impacts que l’activité humaine a sur la biodiversité, certaines mesures sont mises en place par les stations du territoire.

Les initiatives et actions possibles pour agir

Création d'un observatoire de l'environnement

L'observatoire réalise des recensements d'espèces sur la station et un suivi des habitats. Concrètement, il permet de prédire l’impact qu’aura un nouveau projet – avec de nouvelles installations – sur la faune et la flore. Des photos sont prises avant, et 5 ans après, une modification apportée. Ils peuvent ainsi vérifier si la biodiversité et l’écosystème n’ont pas été endommagés.

Sensibiliser à la biodiversité

Proposer des balades découvertes avec des personnes ressources locales sur différents thèmes : La faune, la flore, les especes comestibles, les espèces protégées… (exemple : nuit de la chauve-souris)

Limiter l'éclairage public et privé

En lien avec les collectivités, il est possible de se concerter pour limiter l'éclairage public ou les enseignes lumineuses afin de réaliser des économies d'énergie mais surtout de diminuer les nuisances pour la faune locale.

Un aménagement approprié aux tétras lyres

Plusieurs actions peuvent être mises en place pour protéger les tétras lyres :
Les zones d’hivernage du Tétras sont maintenant signalées et accompagnées de panneaux d’information, afin de réduire le dérangement que peuvent provoquer les skieurs hors-piste;
A la belle saison, certaines zones d’alpage sont débroussaillées et entretenues afin de rendre ces espaces accessibles au Tétras-Lyre pour la reproduction ;
Rendre les câbles des télésièges plus visibles avec l’installation de balises avifaunes, pour éviter les percussions.

Préserver les ressources en eau

La technologie aussi peut jouer un rôle dans la transition écologique, par exemple avec les mesures et le contrôle des consommations. Des compteurs d’eau intelligents peuvent être installés et permettent une meilleure gestion de l'eau notamment afin de limiter les dérives ou les fuites.
D'autres stations ont élaboré une charte pour la gestion de l'eau avec une concertation avec les différents acteurs (agriculteurs, fromagers, neige de culture...) afin d'avoir une utilisation de l'eau raisonnée.

L'installation de toilettes sèches ou limiter la neige de culture permet également de préserver les ressources en eau !

Revégétaliser les pistes avec des semences locales

Sem’ les Alpes, des semences d’origine locale pour la restauration de milieux ouverts en montagne alpine. Le guide Sem’lesAlpes est destiné à tous les acteurs impliqués dans des projets de revégétalisation de milieux d’altitude a pour objectif de partager les expériences et les résultats issus du projet et d’apporter aux acteurs des outils pour ajuster leurs itinéraires techniques de revégétalisation.