Economie circulaire

Les actions principales

Elles consistent à :

  • Mettre en place sur le territoire un programme pluriannuel et ambitieux d’animation de facilitation et d’accompagnement des projets avec l’objectif de créer un cadre de confiance entre les acteurs,
  • Créer de l’activité pour les entreprises et les structures de l’économie circulaire et solidaire du territoire,
  • éaliser une cartographie des acteurs et des flux de l’économie circulaire et des synergies possibles sur le territoire

Ce volet se décline en deux orientations :

Orientation 1 : pour une alimentation saine et durable

Faire du territoire un territoire exemplaire en matière d’autonomie alimentaire

Les Principaux enjeux de cette orientation

L’enclavement du territoire et sa très faible autonomie alimentaire génère un fret important de produits alimentaires. Par ailleurs, le territoire dispose d’un climat montagnard, d’un ensoleillement exceptionnel et de structures d’insertion actives et bien implantées. Dans ce contexte, l’objectif du territoire est de développer un projet territorial adapté à ce contexte et basé sur une production et une consommation alimentaires locales.

Dans la perspective de la mise en place d’un Projet Alimentaire Territorial, l’objectif est de combiner la transition écologique, la solidarité avec l’insertion par les activités, la réappropriation par les habitants et les acteurs du territoire et le changement de comportements dans une logique intégrée et transversale avec les acteurs du territoire (agriculteurs locaux, collectivités, entreprises, habitants).

Il permettra de redynamiser la filière agricole en particulier maraîchère et concernera de façon transversale différentes problématiques : déchets, transports, énergie, insertion...
 

La mise en œuvre de cette orientation passe par :

  • Le développement d’un ou plusieurs pôles d’économie circulaire associant collecte des déchets fermentescibles, bio méthanisation, alimentation d’un réseau de chauffage pour serre, maraîchage, légumerie et conserverie, distribution dans les filières de restauration collective (hôpital et écoles ...)
  • Le développement des circuits courts dans le domaine de l’alimentation
  • La sensibilisation des citoyens à l’alimentation via des actions notamment celle mise en place par le parc naturel régional du Queyras et environnement et solidarité
  • L’appui à des dynamiques déjà mises en place comme l’action resto ‘Co du collège Les Garçins à Briançon, et les actions de la fondation Édith Seltzer
  • Une animation territoriale mise en place par le PETR sur cette orientation

Orientation 2 : Gestion des déchets

Faire du territoire un territoire exemplaire en matière d’économie circulaire et de gestion de déchets

Les principaux enjeux de cette orientation

En territoire de montagne, la gestion des déchets, généralement de faible volume au vu de la densité de population, entraîne des déplacements conséquents (en termes de distance et de temps de route) dans des conditions parfois difficiles (passage de col, circulation difficile en période hivernale ...). Ce non-sens écologique et économique conduit les élus et les professionnels à se mobiliser autour de la gestion des déchets et développer l’économie circulaire. Les trois communautés de communes du territoire sont d’ailleurs lauréates de l’appel à projet territoire « zéro gaspillage –zéro déchet »

 

À l’échelle du PETR, deux catégories particulières de déchets apparaissent prioritaires pour développer une économie circulaire répondant aux besoins du territoire et limiter le transport routier :

  • Les déchets verts / boues de station d’épuration et biodéchets à travers le développement d’un compostage local avec utilisation sur place des composts produits
  • Les déchets issus du BTP pour développer le tri, la revalorisation et le réemploi

La mise en œuvre de cette orientation passe par :

  • Le développement d’une plate-forme de compostage des déchets verts et des biodéchets à l’échelle du territoire
  • Le développement de plate-forme de recyclage/tri des déchets du BTP
  • La création d’une ressourcerie 2.0
  • Les actions de la Miraille associant recyclage et réinsertion
  • Les actions collège/ école sur le gaspillage alimentaire
  • Les projets en lien avec le programme Filidéchets
  • Les couches lavables
  • La mise en place de plateformes de compostage et/ou de toilettes sèches
  • Une animation territoriale mise en place par le PETR pour cette orientation.
  • La mise en place de nouveaux projets qui ont comme ambition de mettre en œuvre cette orientation.

Exemple de projet suivi par le PETR dans le cadre du CTES : une boucle alimentaire sur le territoire du Briançonnais