Le Projet de territoire

Qu’est ce que le Projet de Territoire ?

La loi dite MAPTAM, votée en 2014, vise à « repenser la coopération entre collectivités ». Pour cela, une politique de Territoires de Projet doit naître. Ainsi « il s’agit de passer d'une logique de gestion, d'une logique de compétences à une logique de projet et faire passer le projet avant les réalités institutionnelles ». (vie-publique.fr)

Le PETR a, dans sa première année d’existence, écris son Projet de Territoire. Ce dernier va définir les orientations stratégiques et les conditions de développement économique, écologique, culturel et social du territoire. Cela va permettre de donner les axes et orientations stratégiques de notre territoire pour les années à venir. Une réflexion sur les enjeux (spécifiques au territoire de montagne) est apportée pour assurer une cohérence entre les différentes politiques des communes du PETR.

Le document relatif au Projet de Territoire sert de base à la stratégie globale du territoire pour 5 ans (2016-2020). Pour le visualiser, cliquez-ici.

Comment s’est créé le Projet de Territoire ?

Ce projet s'est conçu en partenariat avec les EPCI qui le composent. La Conférence des Maires, qui réunit les 38 maires du territoire du PETR, a également permis aux communes de s’impliquer.

Le projet de Territoire, voté le 14 décembre 2016 par le conseil syndical, s’est ainsi basé sur les documents suivants :

  • La Charte de territoire du Pays
  • Le Contrat Régional d’Equilibre Territorial en lien avec la Région, 
  • La Charte du PNR Queyras en lien avec le Conseil de Développement, le Parc Naturel Régional du Queyras et les EPCI du territoire.

Quels sont les axes du projet de territoire ?

Les grands défis pour le territoire sont les suivants :

  • Reconnaitre la spécificité Montagne
  • Rendre le territoire accessible et accélérer la mobilité physique et numérique
  • Renforce, développer et améliorer l’attractivité du territoire en lui donnant une image forte
  • Développer l’économie grâce aux ressources locales
  • Diversifier et désaisonnaliser l’offre touristique
  • S’engager dans la transition énergétique
  • Préserver et valorise nos ressources naturelles
  • Renforcer les solidarités internes et externes, la vie ensemble et la vie des autres